Database of African Theses and Dissertations including Research (DATAD-R)

Etude sur la sexualité chez les adolescents vivant avec le VIH (13-19 ans).Cas de la clinique du TRAC Plus.

Show simple item record

dc.creator Dushimiyimana, Donatha
dc.date 2017-07-31T07:14:42Z
dc.date 2017-07-31T07:14:42Z
dc.date 2010-06
dc.date.accessioned 2018-06-24T06:03:55Z
dc.date.available 2018-06-24T06:03:55Z
dc.identifier http://hdl.handle.net/123456789/204
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/123456789/22806
dc.description Master's thesis
dc.description ABSTRACT IN ENGLISH Aim of the study: HIV pandemic remains a major challenge to public health worldwide, and young people have been strongly affected. Approximately 11.8 million people of 15-24 years are living with HIV/AIDS, and half of all new infections worldwide occur among young people [4]. Young HIV positive are also concerned about whether they could one day marry or have children [6]. This state of mind of young HIV positive has attracted interest in us to conduct a survey of adolescents living with HIV in order to collect information about their sexual and reproductive health and to assess their perceptions of sexuality and with the aim of contributing to improving their care and to reduce the spread of HIV. Our main concern was to analyze the perceptions of adolescents living with HIV cope with sexual health and their share in the fight against the spread of HIV. In our study, we also aim to identify the factors that influence high risk sexual behavior among youth. Methodology: This is an observational and cross-sectional study. It was conducted among 197 HIV+ adolescents, including 183 adolescents for the quantitative section and 14 adolescents for the qualitative part. Data collection was done using an anonymous and pre-coded questionnaire, and anonymous interview guide. The analysis focused on the description of the study population and different variables were analyzed according to the study objectives. The statistical test of Pearson Chi square and odds ratio were used to compare frequencies and to identify factors influencing sexual intercourses among HIV+ adolescents. iii Results: Of the 197 adolescents who participated in the study, 19% had already sex, and 93% desired to get married. However, according to in-depth interviews, HIV+ adolescents tended to be hopelessness and frustrated when it comes to expressing their perceptions regarding the development of their sexual and reproductive health. During the investigation, HIV+ adolescents said they were uncomfortable when they were in relationship with their HIV negative fellows. Around 76% preferred to marry a HIV positive partner; and only 46% of respondents had disclosed their HIV status to members of their families or friends. After controlling predictor’s factors of having sex among young HIV positive, we found that HIV positive adolescents who had parents without work are twice likely to have sex than those whose parents are employed. Also, respondents aged 16-19 years had seven times greater the risk having sexual intercourse than those aged 13-15 years. Conclusion: The results of our study have provided a better understanding of problems of adolescents infected with HIV as regards to sexual and reproductive health. This study confirms that there are important problems in sexual and reproductive health needs of HIV infected adolescents. This allows us a practical basis for initiating discussions on how existing programs could be strengthened to enable HIV+ youths live their sexual and reproductive lives without compromising their health and that of others. ABSTRACT IN FRENCH But de l’étude : La pandémie du VIH reste un défi majeur pour la santé publique dans le monde entier et les jeunes ont été fortement touchés. En effet, environ 11,8 millions de personnes de 15 à 24 ans vivent avec le VIH/sida, et la moitié de toutes les nouvelles infections dans le monde surviennent chez des jeunes [4]. Les jeunes VIH positif sont aussi inquiets de savoir s'ils pourraient un jour se marier ou avoir des enfants [6]. Cet état d’esprit des jeunes VIH positifs a suscité en nous l’intérêt à mener une étude auprès des adolescents vivant avec le VIH afin de collecter les informations sur leur santé sexuelle et reproductive et d’évaluer leurs perceptions face à la sexualité, et ce dans le but de contribuer à l’amélioration de leur prise en charge et à la réduction de la propagation du VIH. Notre but principal était de d’dégager les perceptions des adolescents vivant avec le VIH face à la santé sexuelle et leur part dans le cadre de lutte contre la propagation du VIH. Dans notre étude, nous avions aussi l’objectif de déterminer les facteurs qui influencent les comportements sexuels à risques chez les jeunes VIH+. Méthodologie : Il s’agit d’une étude d’observation à visée descriptive transversale. Elle a été menée auprès de 197 adolescents VIH+, 183 ont fait l’objet d’une étude quantitative et 14 ont participé à la partie qualitative. La collecte des données a été faite à l’aide d’un questionnaire anonyme précodé et d’un guide d’interview anonyme. L’analyse a porté sur la description de la population d’étude et puis les différentes variables ont été analysées selon les objectifs assignés à l’étude. Le test statistique de Chi carré de Pearson et odds ratio ont été utilisé pour comparer les fréquences et identifier les facteurs influençant les rapports sexuels chez les adolescents VIH positifs. Résultats : Parmi les 197 personnes qui ont participé dans l’étude, 19% des adolescents enquêtés ont déjà eu des rapports sexuels, 93% ont un envie de se marier, mais selon les entretiens approfondis certains des jeunes VIH+ éprouvent un sentiment de désespoir et de frustration quand il s’agit d’exprimer leurs perceptions par rapport à l’épanouissement de leur santé sexuelle et reproductive. Lors de l’enquête, les adolescents ont déclaré qu’ils sont inconfortables quand ils sont en relation de copinage avec ses camarades VIH-, 76% préférèrent se marier avec un partenaire VIH positif, seulement 46% des enquêtés ont révélé leur statut sérologique aux membres de leur famille ou amis. Après le contrôle des facteurs prédictifs d'avoir fait des rapports sexuels chez les jeunes VIH positifs, nous avons constaté que les jeunes VIH+ qui ont des parents sans travail ont deux fois plus de chance de faire des rapports sexuels que ceux qui ont des parents employés. Aussi, les répondants âgés de 16-19 ans ont 7 fois plus de chance d’avoir fait des rapports sexuels que ceux qui sont âgés de 13 à 15 ans. Conclusion : Les résultats de notre étude ont fourni une meilleure compréhension des problèmes de santé sexuelle et reproductive des adolescents infectés par le VIH. Cette étude confirme qu'il existe d’importants problèmes sur les besoins en santé sexuelle et reproductive des jeunes VIH+. Cela nous permet donc une base concrète pour susciter des discussions sur la façon dont les programmes existants pourraient être renforcés pour permettre aux jeunes VIH+ de pouvoir vivre pleinement leur vie sexuelle et reproductive sans compromettre leur santé et celle des autres.
dc.language fr
dc.publisher National University of Rwanda
dc.subject Youth--Sexual behavior--Government policy
dc.subject young people -- HIV/AIDS
dc.subject Rapports sexuels--Adolescents
dc.subject Adolescents -- VIH séropositifs
dc.title Etude sur la sexualité chez les adolescents vivant avec le VIH (13-19 ans).Cas de la clinique du TRAC Plus.
dc.type Thesis


Files in this item

Files Size Format View
Donatha thesis.pdf 296.9Kb application/pdf View/Open

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search DATAD-R


Browse

My Account